Le Dernier Message de Mermoz

« 10h47, coupons moteur arrière droit… », puis le silence, définitif.

En souvenir de Jean Mermoz

En souvenir de Jean Mermoz (Emis en 1937 – YT n°337)

Le 7 décembre 1936 disparaissait, dans l’Atlantique-sud, l’hydravion Latécoère 300 baptisé « la Croix du Sud ». Avec comme équipage : Mermoz, pilote, Pichodou, second pilote, Ezan, navigateur, Cruveilher, radio et le mécanicien Lavidalie.

Hydravion « La Croix du Sud »

Hydravion « La Croix du Sud » et son équipage (P.A. N°56 - 1982)

Pionnier de la ligne Latécoère, symbole de l’Aéropostale, le « Grand » comme l’appelait Antoine de Saint-Exupéry entrait dans la légende de l’aviation et de la poste aérienne. La Poste française par ses timbres a rendu hommage aux héros de cette extraordinaire aventure humaine.

Signature de Mermoz

Signature de Mermoz sur pli de la ligne sud-américaine Santiago du Chili-Buenos Aires, Argentine du 18 juillet 1982

Les débuts de la « Ligne »

Pierre-Georges LatécoèrePierre-Georges Latécoère (1883-1943). Constructeur d’avion, il imagine, dès 1918, une ligne partant de France pour atteindre l’Espagne et le Maroc, l’Afrique Occidentale française puis ultérieurement l’Amérique du sud, son objectif, le transport rapide du courrier. La première liaison postale est ouverte dès l’hiver 1918, de Toulouse à Barcelone.

Carte de la ligne

Carte de la ligne, elle relie Toulouse à Santiago du Chili sur 13400km

Les hommes de la « Ligne »

Au départ Lignes Latécoère, ensuite Compagnie Générale Aéropostale, la « Postale » exploita les lignes Toulouse-Dakar puis Europe-Amérique du Sud pour le transport du courrier de 1927 à 1933. Jean Mermoz, Henri Guillaumet et Antoine de Saint-Exupéry en ont été les pilotes les plus connus.

Saint-Exupéry

(P.A. N°21 émis en 1947. Un aérogramme au même visuel est sorti en 1994, n°1021)

Né en 1900 à Lyon, Antoine de Saint-Exupéry mena une double carrière de pilote et d’écrivain. Ses activités de pilote et de chef d’escale l’amenèrent à cotoyer souvent Mermoz qu’il surnommait « le Grand ». Sa disparition en Méditerranée demeure un mystère.

Henri Guillaumet

(P.A. N°48 - 1973)

Henri Guillaumet était aussi pilote dans l’armée de l’air. En 1922, muté à Thionville, il fait connaissance d’un pilote rentrant du Levant dont il devient vite l’ami, c’est Mermoz qui lui conseillera en 1925 de se présenter à Daurat. Surnommé : « l’Ange de la Cordillière », il franchit les Andes 396 fois. Son odyssée est célèbre.

Daurat

(P.A. N°46 - 1987)

Didier Daurat est né à Montreuil sous Bois en 1891, pilote de chasse pendant la Première Guerre Mondiale, engagé chez Latécoère, il devient directeur d’exploitation et responsable des pilotes. Il engage Mermoz comme mécano avant de lui donner sa chance sur la ligne Toulouse-Barcelone.

« Il faut que le courrier passe »

Et avec Daurat, il passe, sous son autorité la ligne France-Maroc fonctionne dès septembre 1919. Les escales espagnoles sont créées, en fonction du rayon d’action des avions, Barcelone, Alicante, Malaga verront passer 182 000 lettres en trois mois et 1 400 000 deux ans plus tard. C’est lui qui engage les pilotes et quelque soient leurs qualités les affecte d’abord à l’atelier de mécanique.

Flamme

Hommage

Hommage à deux pionniers de l'Aéropostale (P.A. n°44 - 1970)

Jean Mermoz est né en 1901 à Aubenton dans l’Aisne, s’engage dans l’armée de l’air et breveté pilote, sert de 1920 à 1924 avec un séjour en Syrie mouvementé. Suite à une panne moteur de son Bréguet XIV, il marchera pendant quatre jours dans le désert avant d’être recueilli avec son mécano par des méharistes. Démobilisé, sans emploi, il vivra pendant près d’un an une existence de « paria » telle qu’il la qualifiera dans son livre : Mes vols paru en 1938.

Bréguet XIV

Bréguet XIV en vol (P.A. n°61 - 1997)

Octobre 1924. Mermoz est affecté au tronçon Toulouse-Barcelone, il passe de nombreuses fois les Pyrénées aux commandes du Bréguet XIV. Cet avion, robuste, artisan méconnu de la Victoire de 1918 sera le fer de la nce de la « Ligne » puisqu’il sera utilisé jusqu’en 1933. 190 avions serviront durant cette période et avec lui, le courrier ira jusqu’à Dakar.

Lettre retrouvée dans le désert de Mauritanie

Lettre retrouvée dans le désert de Mauritanie et acheminée huit mois plus tard

Mars 1926. Mermoz vole sur le tronçon Casablanca-Dakar. Le survol du désert mauritanien avec des avions aux pannes de moteur hélas nombreuses causa la perte de beaucoup d’appareils et de pilotes. Les tribus nomades, les Maures, tuaient souvent les hommes et pillaient le courrier. Mermoz capturé en mai 1926 fut libéré contre une forte rançon et ramené à Cap Juby.

L’ange gardien des pilotes

Engagé le 14 octobre 1926 aux Lignes Latécoère, Saint-Exupéry effectua le traditionnel stage de mécanicien avant de se voir confier par Daurat, un Bréguet XIV sur la ligne Toulouse-Casablanca puis Casablanca-Dakar.

Nommé chef de l’aéroplace de Cap Juby, il vint en aide à quatorze reprises à des aviateurs en panne. Ces sauvetages et son oeuvre pacificatrice lui valurent d’être fait chevalier de la Légion d’honneur le 7 avril 1930.

Vols au dessus de l'A.O.F.

Vols au dessus de l'A.O.F. - Ecriture de Courrier Sud à Cap Juby - (Poste Aérienne n°11 - 1947)

50ème anniversaire de la disparition d'Antoine de Saint-Exupéry

Aérogramme n°1021 – 1994 - 50ème anniversaire de la disparition d'Antoine de Saint-Exupéry, type du timbre de poste aérienne n°21 de 1947

Rencontre à Cap Juby

« Or sous le toit de la même baraque, un autre pilote écrivait. Son aspect était singulier. Il portait une gandoura luisante d’un long usage. Une barbe hirsute encadrait sa figure ronde au nez relevé, au front bombé, aux yeux fixes d’oiseau de nuit. Il venait d’être nommé chef d’aéroplace à Cap Juby. Il devait y rester dix-huit mois de suite. Il s’appelait Antoine de Saint Exupéry. » Joseph Kessel : Mermoz

Les missions sur la Ligne amenèrent souvent à se rencontrer Guillaumet, Mermoz et Saint-Exupéry. En Argentine, ils firent la connaissance d’un pilote exceptionnel : Vicenté Almondos Almonacid.

Timbres provenant de carnet, Argentine 2000

Ils devinrent tout de suite amis mais ne se tutoyèrent que dix ans plus tard. C’est à Cap Juby que Saint Exupéry mit Mermoz dans la confidence, il écrivait un livre qui aura pour titre Courrier Sud. Plus tard, en Argentine, Saint-Ex lui lira quelques feuilles : « Dites-Mermoz, sur la Cordillière, est-ce bien cela que l’on éprouve ? ». Il venait de commencer Vol de Nuit.

De Latécoère à la Compagnie Générale Aéropostale

Le 11 avril 1927, P.G. Latécoère, en proie à des difficultés financières cède 93% de ses parts à Marcel Bouilloux-Laffont, industriel français installé au Brésil.

Trois ans et demi plus tard, l’Aéropostale possédait 200 avions et 17 hydravions, 1500 employés dont 51 pilotes. Elle reliait deux continents en triomphant non sans mal des éléments naturels que sont les montagnes, les déserts et les océans. Entraînant dans sa course l’industrie aéronautique qui dut relever les défis de la vitesse, de la fiabilité et de l’autonomie. En 1927, l’objectif était de joindre Toulouse à Santiago du Chili dans les délais les plus courts et par voie aérienne uniquement. Le courrier effectuant le trajet Saint-Louis du Sénégal-Natal par mer sur des avisos.

Laté 26

60 Laté 26 serviront en Afrique et en Amérique du Sud. Cet avion robuste permet les atterrissages de fortune sur tous les terrains.

Les 10 et 11 octobre 1927, à bord d’un Laté 26, Mermoz et Négrin réussisent le premier vol sans escale Toulouse-Saint Louis du Sénégal. Mais l’objectif suivant, la traversée de l’Atlantique Sud jusqu’au Brésil doit être reporté suite à une avarie de l’avion.

P.A. N°55 - 1981

P.A. N°55 - 1981

Le même jour, Costes et le Brix relient Le Bourget à Saint Louis du Sénégal puis réussissent la traversée de l’Atlantique Sud. Il est très proche le temps ou la « Ligne » sera exclusivement aérienne.

Le 16 avril 1928, Mermoz effectue le premier vol de nuit Buenos Aires-Rio de Janeiro. Il reçoit la grande médaille de vermeil de l’Aéro-club de France et le diplôme de reconnaissance avec médaille d’argent de la Société d’encouragement au progrès.

La ligne mixte ‘Bateau-Avion’

En 1928, la « ligne » Toulouse-Buenos Aires est une réalité, ce premier courrier postal aérien parti le 2 mars parvient à Montevideo le 16 mars

Parti de Casablanca le 2 mars 1928, ce pli affranchi de timbres « Service Postal Aérien » est illustré d’une carte indiquant le trajet détaillé de la ligne de l’Atlantique Sud. Elle n’arrivera à Buenos Aires que le 17 mars 1928 soit avec 7 jours de retard dus à de nombreuses péripéties.

Octobre 1928, Marcel Bouilloux-Laffont crée avec le capitaine Almonacid la Compagnie Aéroposta Argentina S.A. pour les lignes de Patagonie et du Paraguay. La ligne Buenos Aires-Asuncion est ouverte le 1er janvier 1929 et ne fonctionne qu’avec des pilotes argentins. La ligne de Patagonie est inaugurée par Antoine de Saint Exupéry le 30 octobre 1929.

Carte de la ligne de Patagonie et Laté 25

Vicenté Almondos Amonacid passe son brevet de pilote en France, en 1914 s’engage dans la Légion étrangère et rejoint l’aviation de bombardement. Devenu capitaine, chargé de décorations dont la Légion d’honneur, il rentre en Argentine doté de deux avions offerts par la France.

1929, premier vol postal sur Laté 25 (Y.T.n°1459 – 1985 – Argentine)

En mars 1929, cherchant un passage dans les Andes, dans le sens Chili-Argentine, Mermoz et son mécanicien Collenot effectue un atterrissage forcé à 4000m d’altitude. Le Laté 25 est fortement endommagé. Les deux hommes mettront quatre jours pour sortir miraculeusement de la montagne, exploit dû aux réparations de fortune de Collenot et à la virtuosité de Mermoz.

14 juillet 1929. Mermoz et Guillaumet ouvrent la ligne des Andes à bord d’un Potez 25. Juin 1930, l’avion de Guillaumet s’écrase sur un plateau des Andes. Il mettra 5 jours et 4 nuits sans cesser de marcher pour rejoindre la vallée. Etreint par Saint Exupéry venu à sa rencontre, il aura cette phrase célèbre : « Ce que j’ai fait, je te le jure, aucune bête ne l’aurait fait ».

Potez 25 sur couverture de carnet, émission d'Argentine, centenaire de la naissance d'Antoine de Saint Exupéry, 2000.

L’exploit et l’odysée du Laté 28 ‘Comte de la Vaulx’

P.A.n°519 - Mali - 1986

12 avril 1930. Avec la construction du Laté 28, hydravion monomoteur, Mermoz bat le record du monde de distance en circuit fermé, parcourant 4308km en trente heures vingt cinq minutes. Le nouvel appareil démontre ainsi sa capacité à franchir les 3000km de Dakar à Natal.

L'équipage du Laté 28-3, Dabry, Gimié, Mermoz. 50ème anniversaire de la 1ère traversée aéropostale de l'Atlantique Sud (P.A.n°164 - Sénégal - 1980)

« Le 12 mai, je traverse l’Atlantique sur le Latécoère 28 à flotteurs, monomoteur, de Saint-Louis du Sénégal à Natal, en un peu plus de 19 heures. Nous avons à notre bord 130 kilos de courrier, le premier courrier aérien transatlantique. Ce courrier fut distribué à Rio trois jours après son départ de Paris, à Buenos Aires trois jours et demi après, à Santiago du Chili le quatrième jour. » Mermoz : Mes vols.

Cinquantenaire de la première traversée de l'Atlantique Sud par le Laté 28 "Comte de la Vaulx". (Brésil - 1990 – Y.T. n°1245)

N°449 - 1978

« 45 minutes après notre arrivée, Vanier décollait de l’aérodrome en emportant le courrier pour Rio de Janeiro, Montevideo, Buenos Aires et Santiago du Chili. » Mermoz : Mes Vols.

Mermoz, Gimié, Dabry

Du 8 juin au 8 juillet, Mermoz essaie vainement de faire décoller le Laté 28 du Rio Potengui à Natal. Enfin, après 52 tentatives infructueuses, il y parvient le 8 juillet. Une fuite d’huile s’étant aggravée progressivement il est contraint à l’amerrissage à 900km des cotes sénégalaises. L’aviso « Le Phocée », prévenu par radio récupère par une mer difficile le courrier et l’équipage et prend l’hydravion en remorque. Le Laté 28 « Comte de la Vaulx » ne reverra jamais Dakar, il coulera bientôt sous les assauts des vagues.

La concurrence allemande

C’est en 1924 que la Deutsche Aéro Lloyd envisagea de manière sérieuse la possibilité d’établir une liaison aérienne de transport de courrier entre l’Allemagne et l’Amérique du Sud via l’Afrique Occidentale.

Hydravion bimoteur Dornier Do J-11 Wal (surtaxe pour la jeunesse - Allemagne - Y.T. n°850 - 1979)

En 1928, un Dornier Wal de la Lufthansa accomplit un vol de reconnaissance entre l’Allemagne et les Iles Canaries. En 1932, la Lufthansa fit l’acquisition du vapeur « Westfalen » et l’équipa d’une grue et d’une catapulte. Le 6 juin 1933, un Wal quitta Bathurst en Gambie, rejoignit le navire positionné à 1500km des côtes, hissé à bord, ravitaillé et catapulté toucha Natal le 7 juin. Une autre tentative avec un avion déjà prêt sur le bateau ne nécessitant que le transfert du courrier fut réalisé en 14 heures.

A suivre…

Publicités

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Arin Bernard le 23 décembre 2011 - 11 h 52 min

    Je suis le fils de Emmanuel Arin Pilote à l’Aéropostale et je tente ma chance pour connaître l’intégralité du parcours de Jean Mermoz la veille de sa mort. Alger-Oran (j’ai une feuille de vol du pilote qui l’a transporté. Oran-Casablanca (c’est mon père qui l’a transporté). J’aimerais connaître la suite de son parcours avec comme témoignages les feuilles de vol des pilote qui l’on transporté jusqu’à Dakar. Merci d’avance… Bernard Arin

    • #2 par Marc le 23 décembre 2011 - 18 h 13 min

      Bonjour et merci de votre message !
      Joseph kessel a écrit : « Le 6 décembre au matin, Mermoz quitte l’aérodrome de Toulouse-Francazals. Dans l’après midi, il change d’avion à Casablanca et continue sur Dakar. Il arrive au terrain d’Ouakam vers deux heures du matin en Dewoitine, comme passager, ou l’attend Guillaumet. A trois heures et demie, Mermoz monta dans l’hydravion La Croix du sud. L’avion s’envola mais revint à sa base pour un problème moteur. L’avion repartit à sept heures vers son destin. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :