Archives de la catégorie Aviation

L’escadrille Normandie-Niemen

Groupe de chasse n°3 des Forces Aériennes Françaises Libres – 1942

NormandieLe 16 janvier 1942, le général de Gaulle émet le souhait de voir une unité de chasse française combattre aux côtés des russes, et en fait part au général Petit, chef de la mission militaire française à Moscou. Après bien des vicissitudes, et grâce à la ténacité du général de Gaulle, les soviétiques approuvent enfin, en juin 1942, le projet de l’envoi en Russie d’un groupe de chasse des Forces Aériennes Françaises Libres. Le 10 juillet 1942, le général Valin reçoit l’ordre de constituer le groupe de chasse n°3 à partir d’éléments volontaires prélevés en Grande-Bretagne, en Outre-mer et dans les états du Levant (Syrie et Liban). Lire la suite »

Publicités

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Le Dernier Message de Mermoz

« 10h47, coupons moteur arrière droit… », puis le silence, définitif.

En souvenir de Jean Mermoz

En souvenir de Jean Mermoz (Emis en 1937 – YT n°337)

Le 7 décembre 1936 disparaissait, dans l’Atlantique-sud, l’hydravion Latécoère 300 baptisé « la Croix du Sud ». Avec comme équipage : Mermoz, pilote, Pichodou, second pilote, Ezan, navigateur, Cruveilher, radio et le mécanicien Lavidalie.

Hydravion « La Croix du Sud »

Hydravion « La Croix du Sud » et son équipage (P.A. N°56 - 1982)

Pionnier de la ligne Latécoère, symbole de l’Aéropostale, le « Grand » comme l’appelait Antoine de Saint-Exupéry entrait dans la légende de l’aviation et de la poste aérienne. La Poste française par ses timbres a rendu hommage aux héros de cette extraordinaire aventure humaine.

Signature de Mermoz

Signature de Mermoz sur pli de la ligne sud-américaine Santiago du Chili-Buenos Aires, Argentine du 18 juillet 1982

Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

‘Mesdames et Messieurs, la Patrouille de France vous salue’

Ces mots sont l’acte de naissance de la Patrouille de France qui a soufflé ses 50 bougies à Salon de Provence les 17 et 18 mai 2003.

Cinquante ans auparavant, le 17 mai 1953, lors d’un meeting aérien sur le terrain d’Alger Maison-Blanche, le commentateur Jacques Noetinger assiste avec des milliers de personnes aux acrobaties d’aviateurs alliés.

Les Français de la 3ème escadre basée à Reims et équipés de F.84G ‘Thunderjet’ américains rivalisent de virtuosité avec les pilotes U.S., dans l’enthousiasme général Noetinger baptise : ‘la Patrouille de France’.

Cinquantenaire

Cinquantenaire

C’est la reconnaissance officielle car des patrouilles acrobatiques existent depuis plus de 20 ans. La Patrouille de France déploie son panache bleu blanc rouge dans tous les cieux du globe, les avions à la livrée tricolore ont déjà ravi des millions de spectateurs. Un demi-siècle s’est écoulé depuis le baptême de la Patrouille de France, 5 avions pour 5 décennies, c’est la décoration qui figure sur la dérive des Alphajet lors de la commémoration.

Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire